Retour à Relations avec les CPI’s

Relations avec les CPI's

Le CFIB Forums Forum “Autres” Relations avec les CPI’s Relations avec les CPI's

Mots-clés : 

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #1615
    Frederic Baudour
    Maître des clés

    Bonjour,

    J’ai eu une expérience récente qui m’a fait me demander si cela pouvait constituer un sujet de discussion au sein du CFIB.

    Je fais la plupart de mes recherches brevets et non brevets pour des personnes de la R&D. Je travaille toujours en dialogue étroit et cela ne pose pas de problème.

    Je mène actuellement un recherche visant à antérioriser un brevet et mes interlocuteurs de R&D m’ont « mis entre les mains » de leur conseil en brevet (d’un grand cabinet parisien) .

    Or le dialogue est quasi impossible, ce conseil, ne se rendant pas très disponible et me renvoyant à la lecture du brevet qu’il/elle avoue avoir dû lire deux fois  pour le comprendre et surtout refuse de discuter des concepts qu’il faudrait chercher/associer, prétextant que la mise au point des stratégie n’est pas de sa compétence,  que son service doc se débrouille sans lui poser de questions, et qu’il/elle se contente d’évaluer les documents qu’il lui soumet.

    J’ai senti aussi, et c’est ce qui me dérange le plus, une sorte de mépris pour les fonctions de recherche documentaire, elle s’occupant de la parte « noble ». J’ai déjà ressenti chez des membres de services doc de cabinets un certain sentiment de malaise vis-à-vis des CPI.

    Excusez-moi d’avoir fait un peu long mais je me demande si les relations entre les services doc et les cpi dans un cabinet ne pourraient pas faire l’objet d’un débat, éventuellement en relation avec la problématique « vendre notre métier ».

    Si ce sujet vous parle, je suis à votre disposition pour en discuter.

    Bien cordialement,

    François Libmann

    #3915
    Stephane Roux
    Participant

    Bonjour François,

    En tant que CPI, je suis bien désolé de l’expérience désagréable que vous avez eu et j’espère que vous avez eu des expériences plus heureuses depuis lors.

    Il est vrai que les CPI pratiquent rarement la recherche brevet et peuvent en ignorer les enjeux et les concepts. J’aime à croire que le sentiment de malaise que vous avez pu ressentir résulte de cette méconnaissance de leur part.

    Pratiquant moi même des recherches brevets, il me semble que ce sont deux métiers différents complémentaires, le métier de CPI exigeant sans doute une qualification spécifique mais ne me semble pas plus “noble” pour autant, seulement différent.

    J’en veux pour preuve qu’une recherche mal conduite peut avoir des conséquences aussi graves pour un client qu’une étude de validité ou de contrefaçon erronée.

    Enfin, je travaille parfois avec une spécialiste de l’information brevet et il semble clair qu’une bonne étude ne peux résulter que d’une proche collaboration entre nous, avec de fréquents échanges entre les concepts qui me semblent pertinents à rechercher et ce qu’elle a pu identifier comme documents et vocabulaire.

    Bien cordialement,

    Stéphane

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.